VIADUCS DU CREUGENAT
A16 - Canton du Jura Section 2 (Boncourt-Porrentruy ouest) Localisation: Courtedoux-Chevenez

Généralités  
Suivi du chantier
Les viaducs du Creugenat, sur les communes de Courtedoux et Chevenez, ont pour fonction de permettre à la Transjurane de franchir la plaine du Creugenat. Ils se situent entre la demi-jonction de Chevenez et le tunnel du Bois de Montaigre.  

08.03.2013 Les viaducs du Creugenant sont terminés. Intégration parfaite dans le paysage ajoulot

27.04.2010 Sous l'ouvrage; système de coffrage à encorbellement; vues générales

12.03.2010 vues générales de l'ouvrage (1, 2, 3)

30.11.2009 Les viaducs en images

17.11.2009 Les viaducs en images

03.09.2009 Les viaducs en images

14.03.2008 Démarrage du chantier: communiqué de presse

Illustrations
Plan de situation des viaducs du Creugenat (JPEG 476 ko; PDF 2'502 ko)
Schéma sur image des viaducs du Creugenat (JPEG 652 ko)

Deux viaducs de 559 et 545 m  
Le projet d'exécution des viaducs du Creugenat prévoit la réalisation d'un ouvrage en béton armé et précontraint composé de deux viaducs indépendants de 559 et de 545 mètres de longueur. Chaque pont comprend huit travées de dimensions variables dont la plus grande est de 104 mètres. Les piles octogonales (sept par viaduc) dont la plus haute présente une hauteur de 52 mètres reposent sur des fondations rectangulaires construites sur la roche calcaire de la plaine du Creugenat. Le tablier de chaque viaduc présente une largeur de 11.55 mètres afin d'accueillir les deux voies de circulation A16 de 3.75 mètres chacune, une voie d'arrêt d'urgence de 2.5 mètres, une bordure de 0.75 mètre et deux parapets de 0.4 mètre d'épaisseur chacun.  
Programme des travaux  
Le programme de construction prévoit tout d'abord les travaux d'installation de l'entreprise ainsi que la réalisation de pistes d'accès au chantier. La construction de l'ouvrage débute par les terrassements nécessaires à la réalisation des fondations des piles des deux viaducs. La deuxième phase verra l'exécution des sept piles du pont nord par la méthode du coffrage grimpant d'éléments successifs de 6 mètres. En parallèle, le tablier du même pont sera réalisé du Nord au Sud sur cintre fixe pour les trois premières travées, puis par encorbellement pour les cinq travées côté Sud. L'encorbellement consiste à exécuter en porte-à-faux des étapes successives de bétonnage de 4 mètres de longueur de part et d'autre de la pile à l'avancement. La fin des travaux du viaduc nord est prévue pour l'été 2009. La construction du viaduc sud démarrera selon le même programme au début 2009 pour se terminer à fin 2010.  
Mandats parallèles  
Les viaducs du Creugenat, mis en soumission selon une procédure de type sélective, ont fait l'objet de mandats d'études parallèles présentant à la fois un ouvrage en béton et un ouvrage mixte acier-béton. Le résultat de l'évaluation des offres a mis en évidence un écart conséquent du point de vue du prix entre les deux projets: l'ouvrage mixte présentait un prix nettement plus élevé, en raison notamment du renchérissement du coût actuel de l'acier. C'est donc le projet en béton qui a été retenu, pour un montant total de CHF 31'560'000.-.
La procédure des mandats parallèles provient d'une exigence de l'Office fédéral des routes visant à minimiser les coûts de construction de certains ouvrages par une mise en concurrence au stade des projets.
Quant à l'intégration de l'ouvrage dans le paysage de la plaine du Creugenat, elle a fait l'objet d'une étude particulière.
 
L'estavelle du Creugenat  
Ces viaducs présentent une particularité dans la mesure où ils sont situés en aval de l’estavelle du Creugenat, un trou émissif karstique de la rivière souterraine l’Ajoulote. En cas de fortes pluies, cette dernière se met en charge et écoule ses eaux dans un lit temporaire à ciel ouvert entre Courtedoux et Porrentruy, appelé le Creugenat. Ce contexte hydrogéologique implique des contraintes particulières pour l’implantation et la réalisation des viaducs du Creugenat. Il s’est agit notamment de veiller à ne pas modifier le régime des crues du Creugenat par l’obstruction de conduits souterrains de l’Ajoulote, à ne pas dévier l’écoulement de surface en période de hautes eaux par les piles de l’ouvrage et à ne pas modifier le réseau souterrain par les vibrations engendrées lors de la construction de l’ouvrage.  
Mise en service prévue en 2014  
Début des travaux: mars 2008; fin des travaux: décembre 2010.
Coût total de l'ouvrage: CHF 31,56 millions.

Les viaducs du Creugenat font partie de la section 2b de l'A16 (Bure - Porrentruy Ouest) dont la mise en service est prévue en 2014. La section 2a (Boncourt - Bure) sera pour sa part mise en service en 2011 déjà.